Explosion de l’offre locative à Paris : les loyers parisiens en baisse depuis l’arrivée du Covid-19

La crise du coronavirus a attiré plus d’offres sur le marché locatif parisien et une baisse de 23% des recherches de logement en location depuis cet été. Les prix ont baissé depuis mai par rapport à l’année 2019. 

Stock de logements locatifs : données hebdomadaires 

Quelques mois après la sortie de l’état d’alarme, le moment est venu d’analyser le parc d’appartements sur le marché locatif parisien et de sa périphérie. 

Après avoir suivi l’encadrement de loyers dans les zones tendues tel que la ville de Paris, on constate que les loyers ont mis un peu plus de temps à enregistrer des baisses généralisées de leurs prix par rapport au marché de la vente depuis l’arrêt économique provoqué par la crise sanitaire du covid -19 en mars. 

Un article publié sur le site Atlantico relève que les offres locatives ont grimpé depuis janvier dans les plus grandes villes de 30 à plus de 50% par rapport à l’année dernière. C’est le cas de Paris (65%), Bordeaux (65%), Rennes (34%) et Toulouse 23%), où les prix ont baissé et le nombre de locations a augmenté en juillet et en août par rapport à l’année précédente. 

Pour comprendre cette baisse généralisée des loyers, il existe certaines circonstances, parmi lesquelles l’augmentation de l’offre de logements sur le marché locatif, notamment en période de confinement. En effet, dans ces villes analysées,  l’augmentation du nombre d’appartements à la location au cours du mois de juillet et août a plus que doublé comparé à l’année précédente.

Évolution de l’offre locative sur 1 an 

Sur un an, il s’est multiplié si l’on compare avec les données collectées, les données qui proviennent de Seloger. 

Cette analyse se réfère aux annonces de location accumulées chaque semaine dans leur site dans chacune des villes analysées. 

Une image contenant table

Description générée automatiquement

Phénomènes constatés 

Selon Jérémy Fortin, responsable de l’agence immobilière spécialisée dans la gestion locative à Paris, Maison et Appart, 

«Plusieurs raisons peuvent expliquer cette accumulation d’offre locative. D’une part, les embouteillages qui se sont produits lors de l’enfermement lorsque l’on ne peut pas visiter les logements à louer. D’autre part, il y a les propriétés qui sont passées du marché de la vente et de la location saisonnière à la location longue durée. Mais le principal facteur de cette accumulation est la paralysie dans la prise de décision de la demande en raison de l’incertitude sanitaire et économique dans laquelle nous sommes. »

Paris, capitale locative 

Paris est la ville avec le plus important volume de logements sur le marché locatif, avec une augmentation de 64% de logements à la location sur un au 20 septembre 2020.  

Depuis lors, la situation n’a fait qu’augmenter, et parmi les propriétaires qui ont décidé d’attendre en raison de la situation d’instabilité, ainsi que du fait que de nombreux propriétaires de la location saisonnière ont “basculé” vers la modalité de location à long terme face à la crise, l’offre d’appartements à louer n’a cessé d’augmenter depuis.  

Pendant l’été, le stock a évolué plus normalement et le nombre de maisons sur le marché a continué d’augmenter. De juillet à août  dernier, le parc d’appartements a augmenté de 64%. 

Quant aux prix, une baisse n’a pas encore été constaté pour le moment selon le site Seloger. 

Une image contenant table

Description générée automatiquement

Laisser un commentaire

Comparer les annonces

Comparer